Le projet Technologies sociale pour la Gestion de l’Eau (TGSA), sélectionné dans un avis public du Programme socio-environnemental de Petrobras, a débuté ses activités en 2007 avec l’objectif de renforcer l’utilisation durable de l’eau grâce au soutien des capacités de gestion locale de municipalités situées dans des bassins hydrographiques du Santa Catarina, en plus de la diffusion et l’installation de technologies sociales dans la production alimentaire et l’assainissement rural.

La seconde édition du projet a été lancée en 2013, déployant des actions organisées en quatre programmes qui cherchent à promouvoir l’intégration sociale et la sensibilisation environnementale, la formation de techniciens municipaux et d’agents sociaux pour la gestion des ressources en eau, l’instauration d’unités de référence pour l’évaluation de l’utilisation de l’eau, en plus de développer des actions de communication et de diffusion des informations récoltées et la mise en place d’un Centre des Technologies sociales pour la Gestion de l’Eau (Centro Tecnologias Sociais para Gestão da Água - CETRAGUA).

 

A - Informations générales

 

DÉBUT: Mars 2007 (en cours)

ENTITÉ EXÉCUTRICE: Université Fédérale de Santa Catarina (UFSC)

PARTENAIRES: Petrobras (Programme socio-environnemental de Petrobras). Co-exécuteurs: Entreprise de Recherche agricole et d’Expansion rurale de l’État de Santa Catarina (EPAGRI), Entreprise Brésilienne de Recherche Agricole (EMBRAPA)

PRÉSENTÉ PAR: Paulo Belli Filho

RESSOURCES: Tierces

FONDS: Supérieurs à $25 000

CATEGORIE: Projet

DOMAINE THÉMATIQUE PRINCIPAL: Environnement

MOTS-CLÉS: Ressources en eau; assainissement de base; technologies sociales; sensibilisation environnementale; unités de référence; gouvernance; gestion; communication; production de riz; élevage porcin; agro-écologie; végétation riveraine

PUBLIC CIBLÉ: Familles d’agriculteurs, populations traditionnelles, habitants de communautés isolées, étudiants, professeurs, directeurs d’écoles, techniciens, dirigeants syndicaux, acteurs sociaux municipaux travaillant  dans la gestion de l’eau

ÉTENDUE GÉOGRAPHIQUE: État

ZONE SPÉCIFIQUE DE MISE EN ŒUVRE : Municipalités directement couvertes par les activités du projet : Araranguá, Braço do Norte, Orleans, Tubarão, Urubici, Concórdia, Ituporanga, Biguaçu, Chapecó et Florianópolis

 

B - Description de La Pratique

 

1- CONTEXTE

Des résultats d’expériences positives des institutions ont mené à la rédaction d’une offre de travail dans les technologies sociales, avec une autonomisation des participants qui répondent aux exigences de l’environnement rural, de l’agriculture familiale, des petites communautés isolées et des populations traditionnelles.

Le travail consistait à rechercher des solutions aux situations critiques concernant la gestion des ressources en eau dans l’État de Santa Catarina, les plus importantes étant des conflits survenus entre la production de riz et l’approvisionnement en eau, des problèmes liés à la pollution causée par l’élevage porcin, des besoins de restructuration de l’assainissement rural dans plusieurs municipalités, des questions concernant la préservation de la Zone de Recharge Directe de l’Aquifère Guarani et des problèmes environnementaux découlant de l’élevage animal et les sécheresses constantes.

La participation des autorités publiques et de la société civile dans ces discussions, l’articulation entre les organismes publics et la société et l’autonomisation d’acteurs sociaux impliqués ont été des facteurs fondamentaux pour résoudre les problèmes identifiés en relation avec la gestion et l’utilisation durable de l’eau.

Dans ce but, entre 2007 et 2010, le Santa Catarina a été la scène de la première édition du Projet Technologies sociales pour la Gestion de l’Eau (TGSA I), en s’inspirant des expériences de l’Université Fédérale de Santa Catarina (UFSC), de l’Entreprise de Recherche agricole et d’Expansion rurale de l’État de Santa Catarina (EPAGRI) et de l’Entreprise Brésilienne de Recherche Agricole (EMBRAPA) Département Porc et Volaille. En 2013, la seconde édition du projet, appelé TGSA II, a été lancée, identique à la première édition mais enrichie de nouveaux partenariats et de municipalités participantes (Ituporanga et Chapecó).

 

2 - OBJECTIF GÉNÉRAL

Renforcer l’utilisation durable de l’eau en soutenant les capacités de gestion locale dans les bassins hydrographiques du Santa Catarina, en plus de la diffusion et de la mise en place de technologies sociales dans la production alimentaire et l’assainissement basique de l’environnement rural.

Objectifs spécifiques:

- Instaurer et utiliser de manière pédagogique des unités de référence d’agriculture familiale durable dont les systèmes de productions aspirent à la mise en place et la diffusion de technologies sociales pour l’utilisation optimale de l’eau dans les agroécosystèmes ;

- Diffuser les technologies sociales de l’assainissement rural grâce aux unités de références ;

- Développer les formations offertes, y compris les formations à distance, dont la thématique est liée à l’utilisation efficace de l’eau ou à la conservation des ressources en eau ;

- Promouvoir la sensibilisation environnementale pour la diffusion, la mobilisation, la conscientisation, la formation et l’éducation au sujet de la gestion de l’eau ;

- Consolider le Centre de Technologies sociales pour la Gestion de l’Eau (CETRAGUA) de l’UFSC à Florianópolis.

 

3 - SOLUTION RETENUE

Le projet s’est organisé autour de la coordination réalisée par l’UFSC. Des enseignants, des universitaires et des chercheurs de niveau licence et master se sont impliqués dans le projet. Dans les municipalités couvertes, des équipes et des partenariats institutionnels ont été formés pour le soutien local à Araranguá, Tubarão, Braço do Norte, Orleans, Urubici, Concórdia et Chapecó. Dans les communautés, le projet a pu compter sur la participation de divers acteurs sociaux et dirigeants locaux : professeurs et étudiants d’écoles publiques, agriculteurs, dirigeants syndicaux, membres des comités des bassins concernés et techniciens.

Le travail a été réalisé avec la participation de toutes les parties prenantes, en tenant compte des connaissances locales en matière de prise de décision.

Afin d’atteindre les objectifs définis, les actions ont été réparties en quatre programmes :

Programme I – Instauration et évaluation d’unités de référence pour les technologies sociales de gestion de l’eau ;

Programme II – Formation de techniciens et d’agents municipaux sociaux pour la gestion des ressources en eau ;

Programme III – Intégration sociale et sensibilisation environnementale pour la gestion de l’eau ;

Programme IV – Communication, diffusion des informations et suivi du projet.

Cette méthodologie suit les étapes du modèle GATS (Gouvernance de l’Eau et du Territoire Durable) et PEDS (Aménagement Stratégique du Développement Durable) développés par le professeur Daniel Silva et qui comprennent les étapes suivantes :

1 – Entente initiale;

2- Construction d’une économie de l’expérience;

3- Mise en pratique d’une communauté d’apprentissage;

4- Définition des stratégies de gouvernance;

5- Evaluation et prospection.

 

4 - RÉSULTATS OBTENUS

Le projet TGSA, dans ses deux éditions, a développé plusieurs solutions et contributions pour une gestion appropriée des ressources en eau dans l’État de Santa Catarina. Parmi les résultats :

- Instauration d’unités de référence pour la gestion durable des déchets porcins à Braço do Norte et Concórdia ;

- Unité de référence déployée pour le tourisme rural durable à Urubici ;

- Unité de référence pour le captage et l’utilisation des eaux de pluies grâce à un réservoir contenant du sable à Araranguá ;

- Instauration de deux unités de référence pour le captage et l’utilisation des eaux de pluies à Chapecó et São João do Sul ;

- Unité de référence déployée pour l’assainissement rural utilisant la filtration lente à Urubici ;

- Instauration de trois unités de référence pour la restauration de la végétation riveraine à Braço do Norte, Concórdia et Orleans ;

- Réalisation du contrôle de la qualité de l’eau dans les rivières Passo dos Índios à Chapecó, Queimados et Concórdia ;

- Développement d’un programme de formation sur place afin de contribuer à la formation d’acteurs sociaux des communautés. 14 différentes formations sont offertes dans 5 municipalités, elles ont formé un total de 428 personnes ;

- Création d’une plateforme de formation en réseau qui propose des formations en relation avec le développement durable et qui assure une forme de construction des savoirs permanente, grâce à son contenu accessible à tout moment ;

- Organisation de 25 ateliers pédagogiques sur l’analyse de la qualité de l’eau, la réutilisation et le recyclage des déchets solides, motivation apportée par le gymkhana environnemental pour le financement des matériaux ;

-Contribution à un plan de sensibilisation environnementale dans le contexte scolaire grâce à l’appréciation pédagogique de la sensibilisation environnementale en tant que question transversale ;

- Formation d’un réseau d’écoles pour l’échange des connaissances et des expériences entre les participants et la réalisation de travaux collectifs d’un point de vue du développement de la civilisation et de l’éducation ;

-Promotion de 8 évènements publics dont l’objectif est de communiquer les résultats récoltés aux enseignants et communautés afin de provoque la prise de conscience de l’importance de l’utilisation et la gestion adéquates de l’eau ;

- Production scientifique: 6 thèses de doctorat, 8 mémoires de master, 15 travaux de conclusion de licence, 22 articles, participation à des congrès ;

- Création du site internet www.tsga.ufsc.br et de la page facebook https://www.facebook.com/tsgaII?fref=ts afin de divulguer les informations sur les actions et la thématique du projet, partager des informations et héberger une plateforme d’éducation en réseau ;

- Mise à disposition de la plateforme d’éducation permanente en ligne, éducation en réseau à l’adresse http://tsga.ufsc.br/index.php/educacao-em-rede/cursos;

- Centre de Technologies sociales pour la Gestion de l’Eau (CETRAGUA) est dans sa dernière étape de construction sur le Campus de l’UFSC dans le but d’être un centre de référence pour les études des ressources en eau, assurant l’expérience en laboratoire, des salles de réunion et d’autres installations de travail.

 

5 - RESSOURCES NÉCESSAIRES

Le projet TGSA est soutenu par 50 professionnels : 18 enseignants, 25 universitaires, 3 doctorants de l’EPAGRI, 3 doctorants de l’EMBRAPA, 2 administrateurs, 2 cadres supérieurs. Les bureaux du projet sont fournis par l’UFSC, équipés de 55 ordinateurs. Le projet dispose aussi de 2 véhicules pour les déplacements de l’équipe.

Le projet est aussi soutenu par des institutions partenaires afin de réaliser les activités planifiées.

 

  

6 - DIFFUSION

Au sein des écoles, le projet contribue à l’intégration transversale des concepts de durabilité et des pratiques pédagogiques adoptées par le projet TGSA dans le cadre des itinéraires politico-pédagogiques des écoles partenaires. Dans celles-ci, des ateliers ont été organisés sur la réutilisation des déchets et l’analyse de la qualité de l’eau. Afin de faciliter la reproduction de ces ateliers, les écoles ont été encouragées à conduire des séances de gymkhana pour la collecte des déchets et à distribuer des kits d’analyse de la qualité de l’eau et des boîtes en plastique pour réaliser des lombricomposteurs.

Écoles et institutions qui ont pris part aux ateliers : Donato Alípio de Campos (Biguaçu), Leopoldo Hannoff (Orleans), Escola Nucleada Águas Brancas (Urubici), Escolas Ana Régis Arantes (Peroba), Mota Pires (Araranguá), et Fundação Municipal de Meio Ambiente de Tubarão (FUNAT).

Dans le cadre du travail de la mise en place et la diffusion de technologies sociales, le projet a renforcé 9 unités de référence pédagogiques et 3 autres sont actuellement en construction. Les unités renforcées remplissent leur rôle éducatif, elles peuvent être visitées dans les communes participantes pour la divulgation des informations et l’échange d’expériences.

Les technologies sociales mises en place dans les unités de référence peuvent être utilisées dans d’autres lieux, dans d’autres conditions, puisqu’elles peuvent s’adapter aux caractéristiques spécifiques de la région. Il est cependant recommandé pour la reproduction dans de nouvelles régions qu’une étude soit réalisée en tenant compte des connaissances locales des conditions réelles et des adaptations nécessaires des technologies. Nous insistons sur le fait que la participation de tous les acteurs sociaux impliqués dans le projet est essentielle.

 

7 - LEÇONS RETENUES

La méthodologie utilisée pour ce projet a permis l’interaction des acteurs participants, ce qui a permis de visiter diverses régions de l’État, rencontrer des communautés indigènes, des populations traditionnelles, des communes isolées et des familles d’agriculteurs.

Les actions développées ont été définies grâce à une procédure de construction collective dont l’objectif est l’échange des connaissances et des expériences avec la population. Les acteurs sociaux et les institutions ont pris part à toutes les étapes de cette procédure, grâce à l’autonomisation, la gouvernance locale et l’identification communautaire aux pratiques développées. Ainsi, les acteurs locaux diffusent les technologies et méthodologies dans les communautés. Cette forme de travail a permis un apprentissage constant de tous les participants grâce à de réels domaines d’expertise et à l’utilisation des connaissances produites.

Une autre leçon à retenir concernait la systématisation de l’information recueillie. Il y avait une véritable volonté de préserver la documentation et de rendre le projet accessible à la société, pas seulement pour le partage de l’information mais aussi afin de générer des réflexions critiques sur les processus utilisés et les résultats obtenus. La disponibilité constante des informations recueillies et la construction des connaissances se fait grâce à des espaces virtuels avec un site internet déposé à l’UFSC afin d’héberger la base de données depuis le répertoire du projet. Des échanges d’informations et d’expériences sont disponibles sur le site internet et les réseaux sociaux, ce qui permet l’interaction constante et le libre accès de n’importe quel utilisateur.

La difficulté majeure présentée dans le modèle de ce projet est la continuité du travail requise dans d’autres régions de l’État. L’édition s’achèvera cette année, les ressources financières sont presque écoulées, il n’y a pas de perspective de continuité et il est vital de maintenir le travail réalisé.

 

Les lieux dédiés à ce projet peuvent être visités à tout moment sur rendez-vous, à prendre avec les dirigeants communautaires ou les techniciens régionaux. Il est préférable de réaliser cette visite en dehors des saisons de pluie. Idéalement, chaque groupe de visiteurs ne devrait pas dépasser les 15 personnes. 

 

powered by contentmap
Gestion des Residus Organiques (02 D)

Gestion des Residus Organiques (02 D)

Le Service Social du Commerce de l'État de Santa Catarina (SESC) a facilité la création du centre de compostage dans des hôtels dans les villes de Florianópolis, Blumenau et Lages, afin de promouvoir les actions de développement durable dans un projet éco-technique.  ...

Leia Mais
Projet Eau: Connaissances pour la Gestion (03 D)

Projet Eau: Connaissances pour la Gestion (03 D)

«Eau: Connaissance pour la Gestion » est le projet de plus grande envergure au Brésil en matière de formation, d'éducation et de mobilisation sociale sur les ressources en eau. Le projet propose 30 000 places dans 33 formations gratuites dans 3 formes: Enseignement à Distance (EaD), Enseignement Sem ...

Leia Mais
Réseau Social Carbon: Récupération et Conservation (04 D)

Réseau Social Carbon: Récupération et Conservation (04 D)

Le projet du Réseau Carbone Social consiste au développement d´un travail de préservation et d´amélioration de l'environnement, intégré aux actions de développement socio-économique des territoires. Le projet articule des actions avec les paysans, les entreprises et les institutions engagées dans la ...

Leia Mais
 Récupération des Sources d’Eau en Zone Rurale (01 D)

Récupération des Sources d’Eau en Zone Rurale (01 D)

Afin d'assurer l'approvisionnement des communautés rurales en eau de bonne qualité, la municipalité de Guaraniacu a mis en place en 2009 un projet pour encourager la préservation des ressources en adoptant la technique de protection sol-ciment. ...

Leia Mais
Restauration des Sources d’Eau (06 D)

Restauration des Sources d’Eau (06 D)

L’organisme Caritas Brésil de l’État de Rio Grande do Sul fait la promotion depuis 2010 de la restauration de sources d’eau des familles d’agriculteurs grâce au bénévolat dans les communautés, en impliquant familles, écoles, dirigeants locaux, décideurs politiques, techniciens agricoles et volontair ...

Leia Mais
Projet Technologies Sociales pour la Gestion de l’Eau – TSGA (07 D)

Projet Technologies Sociales pour la Gestion de l’Eau – TSGA (07 D)

Le projet Technologies sociale pour la Gestion de l’Eau (TGSA), sélectionné dans un avis public du Programme socio-environnemental de Petrobras, a débuté ses activités en 2007 avec l’objectif de renforcer l’utilisation durable de l’eau grâce au soutien des capacités de gestion locale de municipalité ...

Leia Mais
Sols à l’École’’ (08 D)

Sols à l’École’’ (08 D)

Malgré son importance pour les populations urbaines et rurales, et l’environnement, à de nombreuses reprises le mot “sols” est fréquemment relégué à une position de moindre importance ou même ignoré dans les actions d’éducation environnementale. Le Programa de Extensão Universitária Solo (Programme ...

Leia Mais
Programme Forêts Légales (05 D)

Programme Forêts Légales (05 D)

Le projet « Matas Legais » cherche à développer des actions de préservation, de sensibilisation environnementale et de promotion des forêts afin de préserver et restaurer les vestiges des forêts indigènes, ce qui améliorera la qualité de vie de la population et augmentera le développement de la forê ...

Leia Mais
Pacte pour la Restauration de la Forêt Riveraine des Bassins Hydrographiques des Fleuves Tijucas et Biguaçu et des Bassins Contigus (09 D)

Pacte pour la Restauration de la Forêt Riveraine des Bassins Hydrographiques des Fleuves Tijucas et Biguaçu et des Bassins Contigus (09 D)

Le Pacte pour la Restauration de la Forêt Riveraine des Bassins Hydrographiques des Fleuves Tijucas et Biguaçu, et des Bassins Contigus (Pacte de Forêt Riveraine) cherche à articuler les institutions publiques et privées, les gouvernements, les entreprises, la communauté scientifique et les propriét ...

Leia Mais
  1. 1
  2. 2
  3. 3