L’organisme Caritas Brésil de l’État de Rio Grande do Sul fait la promotion depuis 2010 de la restauration de sources d’eau des familles d’agriculteurs grâce au bénévolat dans les communautés, en impliquant familles, écoles, dirigeants locaux, décideurs politiques, techniciens agricoles et volontaires. Cette action consiste au nettoyage, à la construction de protections en briques ou en tubes et de toits en tuiles, à l’isolation de la zone (avec des barrières) et à la plantation d’arbres indigènes. Les sources faibles et qui alimentent le plus de familles sont prioritaires afin d’obtenir une meilleure qualité d’eau.

Le projet a permis la restauration ou la protection de 160 sources dans des exploitations agricoles familiales de sept municipalités de Rio Grande do Sul. En 2013, le projet a été déclaré comme Technologie Sociale par la Fondation Banco do Brasil.

 

 

A - Informations générales

 

DÉBUT: Février 2010 (en cours)

ENTITÉ EXÉCUTRICE: Caritas Brésil – Région de Rio Grande do Sul

PARTENAIRES: Caritas Diocésaine et Paroissiale ; Institut du Paraná d'Assistance Technique et d’Expansion Rurale (EMATER) ; Syndicat des travailleurs ruraux et Syndicat de l’agriculture familiale; Ecoles municipales et d’Etat des communes où le projet est déployé ; administrations municipales à travers les services de l’Education, de l’Agriculture, du Travail, de l’Environnement, de la Santé et du Développement Social avec le CRAS (Centre de référence d’Assistance Sociale); Universités à proximité des régions du projet: Université de Cruz Alta, Université Fédérale de Pampa (UNIPAMPA) à São Gabriel, Université Fédérale de Rio Grande do Sul (UFRGS); Eglises et organisation qui développent des actions sociales dans leur champ d’action

PRÉSENTÉ PAR: Jacira Teresinha Dias Ruiz, Miele Ribeiro, Heloisa Azevedo e Orildo Carlos Basolli

RESSOURCES: Tierces

FONDS: Jusqu’à U$ 5 000

CATEGORIE: Projet

DOMAINE THÉMATIQUE PRINCIPAL: Environnement

MOTS-CLÉS: Aménagement rural; entretien et protection des ressources en eau; sensibilisation environnementale; forêts indigènes; Aires de Préservation Permanente APP; agriculture familiale

PUBLIC CIBLÉ: Familles d’agriculteurs, syndicats de travailleurs ruraux, dirigeants locaux, écoles municipales

ÉTENDUE GÉOGRAPHIQUE: Micro-régionale

ZONE SPÉCIFIQUE DE MISE EN ŒUVRE :

Municipalités de la microrégion de Vacaria: Paim Filho, Maximiliano de Almeida et São João da Urtiga;

Municipalités de la microrégion de Cruz Alta: Salto do Jacuí, Jacuizinho et Estrela Velha;

Municipalités de la microrégion de Bagé: Santa Margarida do Sul.

 

B - Description de la Pratique

 

1- CONTEXTE

En 2010, quand le projet a été lancé, l’État de Rio Grande do Sul était confronté à une grave crise de l’eau exacerbée par les sécheresses constantes provoquant des pertes économiques et l’appauvrissement accru de communautés déjà vulnérables. Malgré le nombre limité d’investissements reçus, l’agriculture familiale et les petites exploitations agricoles de l’État sont à l’origine de 70% de la production alimentaire et ont donc besoin de plus de reconnaissance et de soutien.

Selon le recensement agricole de 2006 (IBGE, 2009), l’État de Rio Grande do Sul compte 441 467 exploitations agricoles et parmi elles, 85,75% (soit 378 546 exploitations) sont détenues par des familles de producteurs et seulement 14,25% (soit 62 921 exploitations) ne le sont pas.

Cependant, le manque d’eau dans plusieurs propriétés rend la production impossible, cause des pertes aux familles, ce qui mène beaucoup d’entre elles à chercher des alternatives en ville. La majorité des sources d’eau qui ont été cartographiées au cours d’un projet pilote dans la municipalité de Paim Filho ont été abandonnées sans protection appropriée.

 

2- OBJECTIF PRINCIPAL

Contribuer à la préservation des ressources naturelles et au développement durable des exploitations agricoles familiales.

Objectifs spécifiques:

- Réaliser la restauration des sources comme une expérience pratique et pédagogique dans les propriétés familiales ;

- Encourager le travail collectif, grâce à des efforts concertés, moyen de multiplier les connaissances et les pratiques sociales ;

-Planter des arbres autochtones afin de préserver les écosystèmes locaux.

 

3 - SOLUTION RETENUE

Afin de restaurer les sources d’eau nous avons besoin de connaître les caractéristiques de la communauté et de l’exploitation familiale. Des techniciens agricoles, des syndicats, des agriculteurs et des acteurs sociaux collaborent pour identifier les exploitations et les sources. Après l’identification et le diagnostic des sources, le processus de restauration commence sous orientation technique.

Grâce à la participation des producteurs et des familles d’agriculteurs, les actions suivantes ont été réalisées :

1- Groupes de travail pour nettoyer les environs de la source ;

2- Construction d’une protection en brique recouverte de tuiles autour de la source ;

3- Mise en place de barrière pour la protection des animaux ;

4- Plantation d’arbres autochtones et conseils pour les entretenir.

La phase d’approche des bénéficiaires est réalisée à la suite de la proposition d’identification grâce à une enquête sur les ressources en eau dans la commune et dans chaque famille, en se concentrant sur les critères de qualité de l’eau, de son utilisation et de sa consommation. Dès l’adhésion et l’envoi de ces informations, les conditions et l’utilisation de chaque source identifiée sont analysées. Les sources en état précaire sont ensuite sélectionnées, et avec l’assistance technique de l’EMATER, les interventions et les technologies adaptées à chaque situation sont définies en cherchant à effectuer le moins d’intervention dans l’environnement naturel. Toutes ces étapes font appel à des partenaires, des familles et des communautés locales.

En plus de l’assistance de l’EMATER, les églises contribuent avec un soutien aux infrastructures et certaines avec des ressources financières. Les mairies apportent soutien technique et des machines lorsque cela s’avère nécessaire, les syndicats d’agriculture familiale coopèrent pour les enquêtes des conditions des sources et le suivi des actions de restauration. Caritas Rio Grande do Sul a participé avec des contributions financières.

Des réservoirs ont été suggérés et construits dans les communes et les espaces familiaux, en donnant la priorité aux écoles en tant qu’espace d’implication des étudiants dans des activités éducatives liées entre autres à l’environnement, le développement durable et la réutilisation de l’eau. Des ateliers ont été développés pour présenter la technologie et les communes, familles et étudiants se sont engagés, dans un effort commun, pour le processus de construction.

Le suivi de ces initiatives est réalisé à travers des visites aux organisateurs du projet, afin d’observer comment l’eau du réservoir et de la source est utilisée et de conseiller sur le soin et l’entretien du réservoir et de la source.

 

4 - RÉSULTATS OBTENUS 

a- Restauration de 162 sources dans plusieurs propriétés rurales ;

b- Construction et installation de 10 réservoirs ;

c- 8 groupes de travail de nettoyage et plantation de plants indigènes ;

d- Redécouverte de savoirs de nos ancêtres sur les formes d’exploitation de l’eau ;

e- Développement d’une conscience environnementale diffusée par les populations jeunes ;

f- Préservation de l’environnement et en particulier des ressources en eau ;

g- Accès à une eau saine, ce qui a encouragé des familles à rester dans les zones rurales et dans la production alimentaire ;

h- Appréciation de l’eau et de la protection de l’environnement, stratégie du développement durable ;

i- Réduction des demandes d’investissement auprès des autorités publiques dans des camions citernes, la rationalisation de l’eau et le forage de puits artésiens.

Extension du projet à six autres municipalités, toutes principalement rurales : 3 dans la région de Vacaria (Paim Filho, Maximiliano de Almeida, São João da Urtiga), 3 dans la région de Cruz Alta (Salto do Jacuí, Jacuizinho, Estrela Velha) et 1 dans la région de Bagé (Santa Margarida da Sul).

Restauration de sources d’eau, en plus de la construction de citernes, a aussi apporté de l’intégration, le renforcement des liens communautaires, de la solidarité locale et une solution durable pour l’agriculture familiale, tout cela à un faible coût.

En 2013, le projet de Caritas Rio Grande do Sul a été certifié technologie sociale par la Fondation Banco do Brasil.

 

 

5 - RESSOURCES NÉCESSAIRES

Ressources humaines:

- 1 technicien pour la coordination pédagogique, le suivi et l’évaluation des activités mises en place ;

- 1 technicien, agent local de la Caritas Diocésaine, de l’enseignement moyen, pour les visites sur le terrain, le suivi in situ des activités et les visites des propriétés agricoles familiales.

- Agent du développement rural pour guider la restauration et la préservation des sources d’eau. Maçons (contrepartie de la famille, offre des connaissances communes) pour la construction ou la restauration des sources.

 

Ressources matérielles: Acquisition de plants d’arbres autochtones pour la replantation dans les zones dégradées et la protection des sources environnantes, matériaux de construction pour la restauration des sources et la construction des réservoirs.

 

Matériel graphique:

Préparation et impression de brochures et dépliants pour la divulgation des activités ;

2 voitures ;

4 ordinateurs portables ;

3 GPS ;

Appareils photo.

 

 

6 - DIFFUSION

Le projet a été reproduit par la Commission pastorale de la Terre dans de petites familles d’agriculteurs et a suscité l’intérêt dans d’autres antennes régionales de Caritas Brésil. Par-dessus tout, ces actions concrètes et l’observation pratique pédagogique a permis la diffusion et la multiplication de connaissances et de pratiques parmi la population.

Ces efforts concertés ont été l’essence même de la reproduction de l’action sociale, ce qui renforce son potentiel et la reproduction de techniques et de formes de travail, particulièrement au sujet de la protection de l’environnement.

Des dialogues entre différents acteurs, des ateliers, des conférences dans des écoles pour encourager la participation des jeunes, des agents-relais au sein des communes et des dépliants informatifs ont été des moyens de diffusion.

 

7 - LEÇONS RETENUES

La restauration des sources est une action simple et efficace et permet une plus grande production alimentaire, aussi bien pour la consommation que le commerce, et le développement durable de petites propriétés rurales.

Le projet consiste en une action facile et peu coûteuse à reproduire, bénéficie aux familles et aux écosystèmes et la biodiversité, et augmente les revenus. L’amélioration de la qualité de l’eau sur la propriété et dans les alentours, avec un impact sur la production alimentaire et pour l’utilisation de la famille, a des bienfaits pour les familles et la biodiversité en créant de partenariats et en renforçant l’implication populaire avec un effort collectif sans attendre les actions des pouvoirs publiques ou d’autres autorités.

Parmi les freins dans le développement du projet, le principal reste la bureaucratie gouvernementale qui a retardé et découragé le projet. Dans certains cas, les familles bénéficiaires manquaient d’intérêt pour la restauration des sources d’eau, pour la participation aux débats et aux formations.

 

Les lieux de développement du projet peuvent être visités à tout moment de l’année, de préférence entre mars et décembre, sur rendez-vous pris au moins 15 jours à l’avance. (Maximum 30 visiteurs)

 

powered by contentmap
Projet Technologies Sociales pour la Gestion de l’Eau – TSGA (07 D)

Projet Technologies Sociales pour la Gestion de l’Eau – TSGA (07 D)

Le projet Technologies sociale pour la Gestion de l’Eau (TGSA), sélectionné dans un avis public du Programme socio-environnemental de Petrobras, a débuté ses activités en 2007 avec l’objectif de renforcer l’utilisation durable de l’eau grâce au soutien des capacités de gestion locale de municipalité ...

Leia Mais
 Récupération des Sources d’Eau en Zone Rurale (01 D)

Récupération des Sources d’Eau en Zone Rurale (01 D)

Afin d'assurer l'approvisionnement des communautés rurales en eau de bonne qualité, la municipalité de Guaraniacu a mis en place en 2009 un projet pour encourager la préservation des ressources en adoptant la technique de protection sol-ciment. ...

Leia Mais
Gestion des Residus Organiques (02 D)

Gestion des Residus Organiques (02 D)

Le Service Social du Commerce de l'État de Santa Catarina (SESC) a facilité la création du centre de compostage dans des hôtels dans les villes de Florianópolis, Blumenau et Lages, afin de promouvoir les actions de développement durable dans un projet éco-technique.  ...

Leia Mais
Réseau Social Carbon: Récupération et Conservation (04 D)

Réseau Social Carbon: Récupération et Conservation (04 D)

Le projet du Réseau Carbone Social consiste au développement d´un travail de préservation et d´amélioration de l'environnement, intégré aux actions de développement socio-économique des territoires. Le projet articule des actions avec les paysans, les entreprises et les institutions engagées dans la ...

Leia Mais
Sols à l’École’’ (08 D)

Sols à l’École’’ (08 D)

Malgré son importance pour les populations urbaines et rurales, et l’environnement, à de nombreuses reprises le mot “sols” est fréquemment relégué à une position de moindre importance ou même ignoré dans les actions d’éducation environnementale. Le Programa de Extensão Universitária Solo (Programme ...

Leia Mais
Pacte pour la Restauration de la Forêt Riveraine des Bassins Hydrographiques des Fleuves Tijucas et Biguaçu et des Bassins Contigus (09 D)

Pacte pour la Restauration de la Forêt Riveraine des Bassins Hydrographiques des Fleuves Tijucas et Biguaçu et des Bassins Contigus (09 D)

Le Pacte pour la Restauration de la Forêt Riveraine des Bassins Hydrographiques des Fleuves Tijucas et Biguaçu, et des Bassins Contigus (Pacte de Forêt Riveraine) cherche à articuler les institutions publiques et privées, les gouvernements, les entreprises, la communauté scientifique et les propriét ...

Leia Mais
Projet Eau: Connaissances pour la Gestion (03 D)

Projet Eau: Connaissances pour la Gestion (03 D)

«Eau: Connaissance pour la Gestion » est le projet de plus grande envergure au Brésil en matière de formation, d'éducation et de mobilisation sociale sur les ressources en eau. Le projet propose 30 000 places dans 33 formations gratuites dans 3 formes: Enseignement à Distance (EaD), Enseignement Sem ...

Leia Mais
Programme Forêts Légales (05 D)

Programme Forêts Légales (05 D)

Le projet « Matas Legais » cherche à développer des actions de préservation, de sensibilisation environnementale et de promotion des forêts afin de préserver et restaurer les vestiges des forêts indigènes, ce qui améliorera la qualité de vie de la population et augmentera le développement de la forê ...

Leia Mais
Restauration des Sources d’Eau (06 D)

Restauration des Sources d’Eau (06 D)

L’organisme Caritas Brésil de l’État de Rio Grande do Sul fait la promotion depuis 2010 de la restauration de sources d’eau des familles d’agriculteurs grâce au bénévolat dans les communautés, en impliquant familles, écoles, dirigeants locaux, décideurs politiques, techniciens agricoles et volontair ...

Leia Mais
  1. 1
  2. 2
  3. 3