Le projet du Réseau Carbone Social consiste au développement d´un travail de préservation et d´amélioration de l'environnement, intégré aux actions de développement socio-économique des territoires. Le projet articule des actions avec les paysans, les entreprises et les institutions engagées dans la préservation de l'environnement.

L'objectif principal est la mise en œuvre d'un programme de récupération des espaces naturels dans les propriétés des petits agriculteurs et dans les terres autochtones dans l'État de Santa Catarina, lié au développement de la méthodologie pour le paiement des services environnementaux, en construisant un réseau de préservation et de développement socio-environnemental.

 

A - Information Générale

 

DEBUT: Janvier 2011 (en cours)

ENTITÉS EXECUTRICES:  Association Vianei de Coopération et d’Echange au Travail, dans l'Education, la Culture et la Santé (AVICITECS)

PARTENAIRES: Association des municipalités de la région montagneuse (Amures), Consortium Inter-municipal de Sierra du Santa Catarina (CISAMA), Institut Fédéral du Santa Catarina (IFSC), Université Fédérale du Santa Catarina (UFSC) Campus de Curitiba,, Programme d'Education Tutoriel (PET Sciences Rurales), Conseil des Missions entre les populations autochtones (COMIN)

PRÉSENTÉ PAR: Matheus Nunes da Silva e José Luiz Carraro

RESSOURCES: Tierces

FONDS: Entre US$10.000 et US$15.000

CATÉGORIE: Projet

DOMAINE THEMATIQUE PRINCIPAL: Environnement

MOTS-CLÉS: Agriculture familiale; peuples traditionnels; Indigènes; réchauffement climatique; marché volontaire du carbone; paiement des services environnementaux; récupération des zones dégradées; responsabilité socio-environnementale, réseau socio-environnemental; éducation environnementale.

PUBLIC CIBLE: Agriculteurs familiaux et peuples autochtones dans les zones rurales du Santa Catarina

LOCALISATION: Zones rurale et urbaine

ETENDUE GEOGRAPHIQUE: Micro-régionale

ZONE SPECIFIQUE DE MISE EM OEUVRE: Municipalités d’Anita Garibaldi, Bocaina do Sul, Bom Jardim da Serra, Bom Retiro, Brunópolis, Campo Belo do Sul, Capão Alto, Cerro Negro, Curitibanos, Doutor Pedrinho, José Boiteux, Lages, Otacílio Costa, Painel, Palmeira, São José do Cerrito, Urubici.

 

B - Description de La Pratique

 

1- CONTEXTE

Le Projet de Réseau Carbone Social a été conçu en 2010 sur la base du constat des implications réelles de la législation forestière sur l'agriculture familiale et sur les paysans dans l'Etat de Santa Catarina. Pour la régularisation des propriétés rurales, il était nécessaire d'abandonner les zones jusque-là productives, impliquant une perte de revenu pour la famille d'agriculteur, et un bonus pour la société tout entière, en vertu des services écosystèmatique (biodiversité croissante, la rétention du carbone, la qualité de l'eau, etc.). Suite à ce constat, le Centre Vianei a développé la méthodologie du Reseau Carbone Social qui proportionne une adéquation entre l'environnement des propriétés et le paiement pour les services environnementaux, aboutissant à des relations plus étroites entre le rural et l’urbain et à la valorisation de l'agriculture familiale et des paysans dans la société. 

 

2- OBJECTIF GÉNÉRAL

Création d'un réseau de récupération et de conservation de l'environnement dans les propriétés de petits agriculteurs et des peuples autochtones, avec la contribution des individus et des entreprises de la société au sens large, permettant des puits de carbone, la conservation de l'environnement, la consommation consciente et le renforcement des pratiques d'économie solidaire et agro-écologique, en consolidant l'entrée d’acteurs sur le marché volontaire du carbone comme prestataires de services environnementaux et gardiens du patrimoine environnemental.

 

3 - SOLUTION ADOPTÉE

La méthodologie du Projet Carbone Social est la suivante:

• Construction de pépinières dans les écoles rurales destinées à la production de plants d'arbres natifs et à l'éducation pluridisciplinaire environnementale pour les enfants et les jeunes. Les connaissances sont transmises à leurs parents, en grande majorité des agriculteurs;

• Les techniciens du Centre Vianei effectuent des visites des plants produits dans les exploitations familiales et les peuples autochtones pour la planification de l'environnement des propriétés. La famille est inscrite dans le logiciel du projet, les plants sont livrés étiquetés et numérotés en série, et plantés par les agriculteurs sous la supervision des techniciens du projet;

• Après la plantation, une équipe qualifiée mène un contrôle des aires et collecte des photos et les informations des semis plantés en mettant en évidence l´étiquette avec le numéro de contrôle respectif (évitant tout double comptage).

Ces étapes effectuées, les semis des agriculteurs sont offerts sur le marché volontaire du carbone, selon la méthodologie du Projet Carbone Social, grâce à des mécanismes d´adoption en ligne et des visites d'entreprises et d´organisations. Les recettes reçues sont utilisées dans la rémunération des familles protectrices de l´arbre planté (services environnementaux) et de la maintenance du projet.

Les entreprises et les événements qui compensent leurs émissions carbones grâce au projet reçoivent un cachet du Projet Réseau Carbone Social et un certificat attestant de la quantité de CO2 qui a été neutralisée cette année ou durant l´évènement. En outre, il est possible de vérifier les informations de chaque arbre planté et adopté par l'entreprise ou de l'événement, fournissant les preuves concrètes de quand, où, qui et comment le CO2 a été compensé.

 

4 - RÉSULTATS OBTENUS

Le projet bénéficie à 1300 familles paysannes, a récupéré plus de 600 hectares avec des arbres autochtones, a distribué plus de 500 000 arbres autochtones, a rémunéré plus de 150 familles pour leurs services environnementaux, a totalisé une compensation des émissions carbones de 8 entreprises et 3 événements, 60 arbres adoptés par des particuliers via Internet, et 500 tonnes de CO2 et indemnisées en 2014.

La collecte de fonds et leur distribution aux paysans partenaires, qui ont débuté en 2014, sont indispensables au renforcement et à la maintenance du projet en tant qu’opportunité de valorisation des paysans, de l'éducation environnementale, de la remise en état des terres génératrice d'emplois et de revenus dans les zones rurales. La région et l'Etat du Santa Catarina enregistre une forte demande pour la récupération des zones dégradées, principalement sur les exploitations familiales.

Pour atteindre ces objectifs, la question de la visibilité du projet est essentielle. Le travail de sensibilisation par des séminaires, des cours, des journées champêtres, des articles de journaux , des magazines , des conférences etc est une partie intégrante du projet. Dans la première phase du projet, nous avons été interviewés par le journal national Globo, le journal Rede Bela Aliança du Rio do Sul à deux reprises par la TV de l´Assemblée Législative du Santa Catarina (TVAL), par le programme « Durabilité » de la Rede Barriga Verde. Nous participons également à plusieurs émissions de radio régionales. Les résultats du projet ont également été présentés lors de réunions scientifiques, locales et internationales, comme le Congrès Mondial sur l'Agroforesterie qui a eu lieu en Inde en 2014. La présence du projet est aussi importante et marquée sur le web, sachant que notre site internet enregistre plus de 10 000 visites mensuelles.

 

5 - RESSOURCES NÉCESSAIRES

Équipe: Formation dans les domaines de l'agronomie, des forêts et/ou de l'environnement. Professionnels dans le domaine de la sociologie et de l'informatique sont souhaitables ;

Equipements: Bureaux pour au moins cinq personnes et leur matériel. Espace extérieur pour l'installation de la pépinière forestière;

Installations : Ordinateurs avec accès à Internet; imprimante jet d'encre ou laser; Imprimante thermique pour étiquettes; véhicules pour le transport jusqu´aux propriétés rurales; caméras avec récepteur GPS; équipements GPS/GNSS; réfrigérateur ou chambre froide pour stocker les graines;

Consommables : graines d'espèces forestières autochtones; substrat pour la germination des graines; récipients pour la culture de plants; outils pour le fonctionnement de la pépinière forestière.

 

 

6 - DIFFUSION

 Il n´y a pas eu, jusqu'à présent, de tentative de reproduction du projet mené.

 

7 - LEÇONS RETENUES

Dans le processus de gestion du projet nous avons été confrontés à plusieurs difficultés qui ont été résolues. Avec l'aide de partenariats avec les mairies, les écoles municipales et d´Etat, les universités fédérales et d´Etat, nous avons réussi à maximiser les ressources du projet. Nous soulignons le rôle de l'Université Fédérale de Santa Catarina, principalement par le biais du projet PET: Sciences Rurales, l’IFSC de Lages, l'Institut Fédéral de Santa Catarina et celui du Rio do Sul, le COMIN. Ces partenariats ont apporté un très grand avantage pour le projet et ont facilité le travail, en particulier dans des endroits éloignés et isolés.

Nous avons développé notre propre système informatique qui gère plusieurs aspects du projet depuis la production des plants, à leur identification, en passant par le contrôle, le suivi des stocks, les commandes de plants et le partage des 6 projets de production de semis en pépinières, par l'intermédiaire du registre des familles partenaires et « post commercialisation» des stocks de carbone avec les entreprises partenaires. Le système mis en place pour la gestion du projet est très polyvalent et efficace, permettant la transparence totale dans la collecte de fonds pour les agriculteurs. A l'avenir, nous prévoirons l’expansion du projet, permettant des partenariats avec d'autres institutions dans les villes et les États éloignés. Dans la poursuite de l'efficacité opérationnelle, les équipes locales continuerons à être mobilisées, réparties dans les municipalités, réduisant ainsi considérablement les coûts de transport et augmentant la présence du projet dans les communautés locales.

À ce stade, la consolidation des relations qui relient les paysans et les entreprises dans la poursuite de la responsabilité environnementale, est et restera le principal défi du projet. Sont aussi recherchés de nouveaux partenaires, l'expansion du réseau, l'internationalisation, l'augmentation de l´offre, l´augmentation de la collecte de fonds, et surtout, la solution pour la durabilité dans les zones rurales et urbaines.

 

Il est possible de visiter les bureaux du projet sur rendez-vous, tous les jours ouvrables de 14h00 à 18h00 heures. (Jusqu’à 10 personnes) 

 

powered by contentmap
Réseau Social Carbon: Récupération et Conservation (04 D)

Réseau Social Carbon: Récupération et Conservation (04 D)

Le projet du Réseau Carbone Social consiste au développement d´un travail de préservation et d´amélioration de l'environnement, intégré aux actions de développement socio-économique des territoires. Le projet articule des actions avec les paysans, les entreprises et les institutions engagées dans la ...

Leia Mais
Sols à l’École’’ (08 D)

Sols à l’École’’ (08 D)

Malgré son importance pour les populations urbaines et rurales, et l’environnement, à de nombreuses reprises le mot “sols” est fréquemment relégué à une position de moindre importance ou même ignoré dans les actions d’éducation environnementale. Le Programa de Extensão Universitária Solo (Programme ...

Leia Mais
Pacte pour la Restauration de la Forêt Riveraine des Bassins Hydrographiques des Fleuves Tijucas et Biguaçu et des Bassins Contigus (09 D)

Pacte pour la Restauration de la Forêt Riveraine des Bassins Hydrographiques des Fleuves Tijucas et Biguaçu et des Bassins Contigus (09 D)

Le Pacte pour la Restauration de la Forêt Riveraine des Bassins Hydrographiques des Fleuves Tijucas et Biguaçu, et des Bassins Contigus (Pacte de Forêt Riveraine) cherche à articuler les institutions publiques et privées, les gouvernements, les entreprises, la communauté scientifique et les propriét ...

Leia Mais
Gestion des Residus Organiques (02 D)

Gestion des Residus Organiques (02 D)

Le Service Social du Commerce de l'État de Santa Catarina (SESC) a facilité la création du centre de compostage dans des hôtels dans les villes de Florianópolis, Blumenau et Lages, afin de promouvoir les actions de développement durable dans un projet éco-technique.  ...

Leia Mais
Projet Eau: Connaissances pour la Gestion (03 D)

Projet Eau: Connaissances pour la Gestion (03 D)

«Eau: Connaissance pour la Gestion » est le projet de plus grande envergure au Brésil en matière de formation, d'éducation et de mobilisation sociale sur les ressources en eau. Le projet propose 30 000 places dans 33 formations gratuites dans 3 formes: Enseignement à Distance (EaD), Enseignement Sem ...

Leia Mais
 Récupération des Sources d’Eau en Zone Rurale (01 D)

Récupération des Sources d’Eau en Zone Rurale (01 D)

Afin d'assurer l'approvisionnement des communautés rurales en eau de bonne qualité, la municipalité de Guaraniacu a mis en place en 2009 un projet pour encourager la préservation des ressources en adoptant la technique de protection sol-ciment. ...

Leia Mais
Programme Forêts Légales (05 D)

Programme Forêts Légales (05 D)

Le projet « Matas Legais » cherche à développer des actions de préservation, de sensibilisation environnementale et de promotion des forêts afin de préserver et restaurer les vestiges des forêts indigènes, ce qui améliorera la qualité de vie de la population et augmentera le développement de la forê ...

Leia Mais
Projet Technologies Sociales pour la Gestion de l’Eau – TSGA (07 D)

Projet Technologies Sociales pour la Gestion de l’Eau – TSGA (07 D)

Le projet Technologies sociale pour la Gestion de l’Eau (TGSA), sélectionné dans un avis public du Programme socio-environnemental de Petrobras, a débuté ses activités en 2007 avec l’objectif de renforcer l’utilisation durable de l’eau grâce au soutien des capacités de gestion locale de municipalité ...

Leia Mais
Restauration des Sources d’Eau (06 D)

Restauration des Sources d’Eau (06 D)

L’organisme Caritas Brésil de l’État de Rio Grande do Sul fait la promotion depuis 2010 de la restauration de sources d’eau des familles d’agriculteurs grâce au bénévolat dans les communautés, en impliquant familles, écoles, dirigeants locaux, décideurs politiques, techniciens agricoles et volontair ...

Leia Mais
  1. 1
  2. 2
  3. 3