Le Brésil a récolté des retombées positives de sa stratégie de promotion et de développement humain, en alliant l’insertion sociale, la promotion et la garantie des droits à la croissance économique. Afin d’obtenir ces résultats, un alignement interinstitutionnel a été réalisé grâce à l’engagement à tous les niveaux et dans toutes les sphères du gouvernement, y compris dans les entreprises publiques.

Comme conséquence de ce processus, le Brésil a assumé de plus en plus de devoirs pour la communauté internationale, développant ainsi son activité dans la Stratégie de Coopération Sud-Sud (mécanisme de développement conjoint entre pays émergents face à des défis communs), principalement grâce à la promotion du transfert des connaissances et capacités sectorielles entre les pays en développement.

Un des exemples de réussite au Brésil concerne la lutte contre l’extrême pauvreté et contre la faim. Le pays a déjà atteint – et dépassé – il y a plus d’une décennie le premier « Objectif du Millénaire pour le développement » : réduire de moitié le nombre de personnes vivant dans la pauvreté extrême.

Dans l’intérêt du gouvernement brésilien à partager ses expériences dans ce domaine, un programme de coopération a été établi avec l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et a été nommé « Programme de Coopération Internationale Brésil – FAO ».

Dans ce contexte, des partenariats ont été organisés entre les entreprises publiques, les trois sphères de gouvernement et les institutions régionales et municipales afin de stimuler l’organisation d’activités pour la promotion du développement durable. Les actions sont développées à travers la mise en place de programmes et de projets de soutien à l’agriculture (familiale et biologique), la préservation de l’environnement, l’innovation technologique, les énergies renouvelables, la création d’emplois et de revenus et le renforcement de politiques publiques.

L’objectif est d’assurer un échange d’expériences, surtout avec les nations latino-américaines et africaines, grâce à un dialogue en faveur du développement durable. La Plateforme des Bonnes Pratiques pour le Développement Durable est l’aboutissement de l’accord signé entre la FAO, ITAIPU Binacional et le Gouvernement de l’État du Paraná dans l’idée de diffuser et partager un ensemble d’initiatives reproduisibles de bonnes pratiques (programmes, projets, actions individuelles) développées initialement dans la Région Ouest de l’État du Paraná au Brésil, et dans les trois États de la Région Sud du Brésil (Paraná, Santa Catarina et Rio Grande do Sul). 

 

powered by contentmap